.

Vous vous approchez d'un stand, vous achetez 200 grammes de marrons et vous commencez à manger. Dans le cornet vous trouvez deux fruits tachés, un marron véreux et un autre qui est moisi sous l'écorce.

 

Que pensez-vous?

 

Il faut savoir que ce n'est pas la faute du marchand de marrons. La châtaigne étant un produit naturel, elle n'est pas immunisée. Nous veillons à ne vendre à nos clients que des produits à 100% naturels. Pour cette raison nous n'utilisons ni produits de conservation, ni produits qui rehaussent le goût. Il est donc évident que seules des châtaignes qui ne sont pas parfaites présentent une garantie de marrons absolument naturels. Ainsi il conviendrait plutôt de douter après avoir mangé trois ou quatre cornets de marrons ne présentant aucune tare.

Parfois il est difficile d'enlever l'écorce. Il peut y avoir deux raisons à cela: ou les marrons sont tout frais, ce qui arrive surtout en début de saison; ou la fausse sorte a été fournie au marchand.

Il vous est certes déjà arrivé de vous étonner du prix relativement élevé (actuellement  environ 3.--/100g) des "marrons chauds". Nos châtaignes et marrons sont importés d'Italie. Pendant toute l'année, le paysan italien est occupé à soigner ses arbres, à maintenir le sol propre et à récolter les fruits. Bien que des machines très sophistiquées aient été développées dans le courant de ces dernières années, la récolte continue à se faire essentiellement à la main parce que les machines ne peuvent manoeuvrer sur le terrain souvent très raide. Ce type de production est évidemment coûteux.
Les paysans apportent les fruits récoltés à un lieu convenu où nos fournisseurs se rendent pour acheter soit directement au paysan soit à un négociant. On achète la quantité que l'on espère pouvoir vendre. Les calculs devant être faits en septembre déjà, ce qui comporte un certain risque.
De manière générale il faut acheter en moyenne 200 à 300 kilos pour obtenir une centaine de kilos pouvant être vendus. Parfois on a trop et parfois pas assez, mais ce sont nos fournisseurs qui encourent le risque.
Dans les dépôts de nos fournisseurs la masse est nettoyée, elle passe par un premier calibrage et on la laisse tremper quelque temps dans l'eau froide. Après, mais parfois aussi avant le bain froid, les fruits restent pendant 40 minutes dans de l'eau chauffée à 50 degrés, ce qui sert à détruire les vers.
Après cette procédure, les fruits sont triés à la main et assortis par grosseurs. Comme les marrons qui perdent de l'humidité se ratatinent, ce procédé se répète jusqu'à trois fois avant la fin de la saison en mars. Dans notre dépôt, nous examinons encore une fois la marchandise avant de l'emballer dans des sacs de 30 kilos. Chaque année, nous aussi devons jeter jusqu'à 30 tonnes de marrons abîmés.
Les châtaignes sont taillées sur commande et fournies à nos clients le jour suivant. Ceux-ci à leur tour les trient, les rôtissent et vendent les "marrons chauds" à notre clientèle exigeante.

Ce procédé est donc fort compliqué et laborieux et le marron parcourt un long chemin de l'arbre au fameux cornet. L'Importation de Marrons Gysi & Strazzini SA s'emploie à garantir des prix équitables à tous ceux qui sont concernés et notamment aux paysans qui sont irremplaçables pour un avenir sûr de notre produit. Par ailleurs, nos prix sont pour vous le garant de l'excellente qualité de nos produits.

 



.

xxnoxx_zaehler